Barbe à pop
17390620_1763570480623629_1970297936652871328_o

Barbapop #45 : Canan Domurcakli



AU BAL DES FRINGANTS


Barbapop présente..

SAMEDI 8 AVRIL, 20h30

* Turkish Delight *

* Concert * Projection *

 

Canan Domurcakli - Chants anatoliens, saz et sublime mélancolie, Istanbul

Ma bien aimée publique - Un film de Lütfi Akad (1968, Turquie,1h28)
Istanbul, années 1960, Sabiha est chanteuse dans une taverne, Halil est marchand de quatre saisons. Amour et enchantement, stars du cinéma turc, sur fond de musiques magnifiques, chef d’oeuvre.

AU BAL DES FRINGANTS
11 rue du Bon Pasteur, Lyon 1er

———————————–

Canan Domurcakli : « Chez nous, en Anatolie, à qui s’apprête à chanter, on dit  ‘’allez, chante-nous une belle chanson’’ pour dire en fait ‘’chante-nous une chanson toute plein de tristesse’’. Ce qui fait la particuliarité de nos chansons, c’est toujours le moment où celles-ci, même très rythmiques, touchent à la tristesse, au chagrin, à la mélancolie. Sans cela, nos chansons ne seraient pas ce qu’elles sont. Canan Domurcakli est une chanteuse, musicienne et archéologue turque. Elle chante depuis son enfance et elle nous invite en Anatolie à travers la musique traditionnelle de son pays. Et le saz, l’instrument traditionnel à corde, qui accompagne aux chansons afin d’amplifier non seulement l’intensité du chagrin mais aussi  celle de la joie. »

———————————–

Ma bien aimée publique (1968, Turquie,1h28)

Un film de Lütfi Akad, avec Türkan Soray, Izzet Günay, Ayfer Feray

Ce film-culte a au premier abord le caractère typique d’un mélodrame de Yesilçam (‘’Pin vert’’ qui signifie l’industrie du cinéma en Turquie), mais il est pourtant très différent.

« – Demande-lui s’il est marié ! – Non… – Pourquoi ? – J’ai peur de sa réponse » Le film relève un audacieux défi avec ce dialogue. Istanbul des années 1960, Sabiha est chanteuse dans une taverne, Halil est marchand de quatre saisons. Marié avec deux enfants, il est enchanté par la beauté de Sabiha…

Chef d’œuvre où se mêlent romantisme et nostalgie, la narration autour de l’amour impossible entre Sabiha (Soray) et Halil (Günay) est interprétée de façon inoubliable par les deux stars du cinéma turc. Le film est une adaptation d’une nouvelle de Sait Faik Abasiyanik et le scénario est signé Safa Önal.

———————————–

Affiche : Phileas Dog (Sophie Glade) https://www.facebook.com/PhileasDogCorporation
Sérigraphie à Lamartine

Merci à Tuba Gultekin Roche pour le film, qu’elle avait précédemment montré au Comoedia dans le cadre du programme « Maître sans maître: LÜTFI AKAD » en collaboration avec Istanbul Modern Cinema.