Barbe à pop
meteorites_programme8-1_4-crop-u5429

Météorites – Programme Hiver/Printemps 2019




Le collectif MÉTÉORITES présente…

MÉTÉORITES #8

Hiver 2019

 

En cette 3e année de Météorites, 62 projections plus tard, avec toujours le même enthousiasme, plein de joie et d’énergie, notre petit collectif cosmique est encore là. On a trouvé ce trimestre la merveilleuse salle du dernier étage de la bourse du travail – vue panoramique, buvette de lutte, attention les yeux – on y projettera Attica, documentaire rare sur la révolte des détenus de cette prison dans l’état de New York en 1971. Dans la salle sublime des années 60 de l’hôpital psychiatrique du Vinatier on convoque Madame la Diablesse, une comédie musicale égyptienne culte de 1949. Les copains d’hallucinations collectives nous offre une carte blanche, l’occasion idéale de montrer à l’Élysée une sélection de films occultes et libertaires. Au Bellecombe, dans cette autre salle mythique de cinéma de Lyon, ce sera une aventure intense, on part à la chasse à l’orignal : La Bête lumineuse de Pierre Perrault est un des plus beaux documentaires canadiens (1983). Lors de la 3e séance de cinéma pour l’oreille au GMVL il s’agira de carnaval et de métamorphose et si vous venez déguisés on vous offre l’apéro. Enfin, on commence ce programme par la Liberté, le portrait d’une prison unique, à ciel ouvert en Corse. On y écoutera les paroles des détenus, ce sera fort et le réalisateur sera là. Bref, installer une buvette à chaque fois, imprimer des sérigraphies, choisir un beau film dans un lieu unique, prendre le temps, on essaiera que chaque soirée soit une fête et on compte sur vous !

 

*********************************

Mardi 26 février, à 20h30

Au Zola, 117, cours Emile Zola, Villeurbanne

 

La Liberté (France, 2017, 2h26)

Documentaire de Guillaume Massart

 

Casabianda est une prison très singulière, dite « ouverte », au sein d’un vaste domaine agricole en Corse. À la place des barreaux, des murailles ou des miradors, on y trouve des arbres, le ciel et la mer… Au fil des saisons, Guillaume Massart s’y est rendu une année durant. Sous les frondaisons ou sur la plage, la parole des détenus, d’ordinaire passée sous silence, se libère petit à petit…

 

En présence du réalisateur.

 

Tarif: 5,80€. Ouverture des portes à 20h.

 

*********************************

Mardi 5 mars, à 20h

À la Bourse du travail, Salle Moissonnier (3e etage),

205 rue de Créqui, Entrée des syndicats, Lyon 3e.

 

CINÉ-LUTTE

 

Attica (1973, USA, 1h20)

Documentaire de Cinda Firestone

 

Le 9 septembre 1971, les détenus de la prison d’Attica se révoltent et prennent le contrôle des murs pour dénoncer leurs mauvaises conditions de détention. Quatre jours plus tard, la police de l’état de New York intervient. Il y a 43 morts et une centaine blessés. Une commission d’enquête est nommée. La réalisatrice revient deux ans plus tard sur ce massacre, mêlant les témoignages des survivants aux images officielles.

 

Entrée libre. Buvette de lutte dès 19h. Table de livres.

 

 

*********************************

Mardi 12 mars, à 20h30

Au Cinéma Bellecombe, 61 rue Inkermann, Lyon 6e

 

Projection BIG BANG #4

 

La Bête lumineuse (Canada, 1983, 2h07)

Une aventure documentaire de Pierre Perrault

 

Au Québec, trois amis partent à la chasse à l’orignal, le grand élan du Canada. Mais le gibier n’est pas toujours celui que l’on croit… Une partie de chasse comme métaphore des relations humaines, où l’individu est confronté à ses plus bas instincts mais aussi à la sublimation de ses désirs.

 

Tarif unique: 5€. Buvette du chasseur dès 20h

 

 

*********************************

Mardi 19 mars, à 20h

Au GMVL, 25 rue chazière, parc de la cerisaie, Lyon 4e

 

TYMPAN-PAN #3, Cinéma pour l’oreille

« Carnaval et métamorphoses. »

 

« Carnavàs! » : dans le vacarme, les chants et les cris, dans la forêt de symboles et des rites réinventés, dans la foule et ses bourgeonnements bizarres, Péroline Barbet propose une traversée hallucinée dans trois carnavals du sud de la France.

+ Diffusion de la série « Tiny Tunes » par Phaune Radio.

 

En présence des réalisatrices.

 

Prix libre, 5 euros d’adhésion. Ouverture à 19h30.

En collaboration avec le GMVL.

 

 

*********************************

Dimanche 7 avril, à 16h

Au Centre Hospitalier Le Vinatier, 95 Bvd Pinel, Bron

 

PROJECTION FOLLE #7
lieu magique, film culte, 35 mm

 

Madame la diablesse (1949, Egypte, 1h56)

Comédie musicale égyptienne de Henry Barakat

 

Asfour, un chanteur sans le sou, tombe amoureux de la fille de son patron. Il sombre dans le désespoir lorsqu’un inconnu lui offre une lampe magique. Elle libère un génie féminin, Kahramah, capable d’exaucer ses voeux les plus extravagants… Intrigues amoureuses, danses sirupeuses et musiques envoutantes, avec le couple star de l’époque: la danseuse Samia Gamal et le chanteur Farid El Atrache. Film culte de l’âge d’or du cinéma Egyptien.

 

Prix libre. Goûter dès 15h

Accès : entrée principale, à l’église prenez à gauche, projection en face du parc à biches.

En collaboration avec la Ferme du Vinatier.

 

 

*********************************

Samedi 13 avril, à partir de 14h

À l’Elysée, 14 rue Basse Combalot, Lyon 7e

 

HALLUCINATIONS MYSTIQUES

 

Célébrations occultes, messes noires, cultes souterrains. Les corps se libèrent des carcans sociaux et moraux dans ces œuvres qui transgressent les conventions formelles dans un esprit joyeux ou sombre mais toujours libertaire. À l’occasion de la carte blanche que nous offre Hallucinations Collectives, nous proposons deux séances autour des films de Kenneth Anger et autres ciné-magiciens du celluloïd.

 

Infos complètes de la journée (danse buto, stands de fanzines, projections de films)

sur www.hallucinations-collectives.com

 

50085503_2284323058494521_6790958007875272704_n 50652378_2194578793939123_8878288817828659200_n 52146313_349165849259081_2800204508171337728_n 54423219_1123594337847657_635825412311613440_o 55512101_2692002424148756_2672124138113466368_n tumblr_pn60t59H8A1rtl4ymo1_1280 tumblr_pnmrmtUZc21rtl4ymo1_1280

 

affiches réalisées par Félicité Landrivon,
http://felicitonlandrive.tumblr.com/