Barbe à pop
couve

FANZINE « Bière, Feuille, Ciseaux » de Seb Radix


 

Un fanzine réunissant une cinquantaine de visuels et affiches réalisés par Seb Radix depuis une vingtaine d’années, tous commentés d’anecdotes, recontextualisés, racontant ainsi un paquet de souvenirs de la scène des musiques underground de Lyon

 

36 pages, noir et blanc et couleur, couverture sérigraphiée

Imprimé à 200 exemplaires

Prix de vente : 8 euros.

Frais d’envoi : 3 euros

 

impression : Graphiscan, Lyon, juin 2019

sérigraphie : Barbapop, Lyon

papiers : Chrom Splendor Lux 90g (livre), Olin Regular extra blanc mat FSC mix credit 250g / m² (couverture)

mise en page Julien Paget / jlnpgt.tumblr.com

typographies Brandon GrotesqueAntique Olive

 

 

co – éditions :

  • Barbapop / barbapop.com
  • Echo Canyon / echocanyonrecords.com
  • Rock’n’Roll Masturbation / rocknrollmasturb.free.fr

 

 

 

Blank book or magazine template mockup vector Blank book or magazine template mockup vector Blank book or magazine template mockup vector

 

 

édito :

« Vous pourrez remarquer dans ce recueil beaucoup d’affiches avec le nom de Seb and the Rhâââ Dicks. En m’appellant Sébastien Radix, j’ai monté sous ce nom, il y a quelques années, ce groupe où je joue tout seul. J’espère que vous n’y verrez pas là un égocentrisme démesuré et assumé, mais plutôt une habitude de faire les choses par moi-même. Ça m’évite d’avoir à déranger quelqu’un que, de toute façon, je ne pourrais pas payer autrement qu’en remerciements… Des fois, c’est déjà ça, vous me direz. Mais je pourrais comprendre que vous puissiez trouver cette sélection un poil centrée sur moi-même. Bah, c’est juste pas moi qui l’ai faite. Ah ah! Vous savez plus quoi dire hein ? Bah, moi non plus.

Bon, en fait, j’en ai un peu marre de ces bouquins ou fanzines graphiques avec rien d’écrit dedans. Je me disais que ce serait plus intéressant avec un peu de texte. On est pas obligé de tout comprendre tout le temps, mais y’a des fois où c’est bien d’avoir des explications quand même, non ? Du coup en 2016, quand on m’a mis l’idée en tête de sortir ce zine avec toutes ces affiches, pochettes etc… Je me suis dit la même chose. Après, bon, je me dis que ce serait plus intéressant, mais je sais pas si ça va être le cas, hein… Nan, sans déconner, je me suis retrouvé une fois dans une sorte d’expo de fanzines et… Bah, y’avait rien à lire !! Que des trucs, pour la plupart pas mal, mais bon, c’est joli, ok… Et après ? On aurait dit une expo d’étudiants des Beaux Arts !Y’a plus que des étudiants et des graphistes qui font des fanzines ? Bon, bref, je me suis dit que j’allais tenter de mettre une anecdote par affiche, histoire de rendre le truc un poil plus… Enfin, moins chiant. Je vais pas m’amuser à vous expliquer comment je fais tel ou tel truc. C’est quand même pas très compliqué et ce serait un peu prétentieux. Avant tout, il faut savoir que je ne sais pas vraiment dessiner mais, par contre, j’aime le faire. Découper, assembler, coller, photocopier, dessiner par dessus : j’adore ça, c’est ce que je fais. Je le fais toujours avec plaisir. Des fois, on s’arrache les cheveux sur tel ou tel truc qui rentre pas dans l’espace qui reste, alors on bricole, c’est sûr que ça serait plus rapide sur un ordi, mais encore faut-il savoir s’en servir…

Au sujet des affiches, le but pour moi est qu’on les voit sur les murs. Pareil pour les tracts, même piétinés à la sortie d’un concert. C’est sûrement un signe du temps, les choses évoluent, mais je n’arrive pas à me résoudre au fait que tout passe par les réseaux sociaux, et que Gérard Collomb aurait gagné sa bataille contre l’affichage « sauvage ». Bon, ça c’était l’introduction. Ah ah, bon courage ! » Seb Radix